Astrologie

L’astrologie, à ne pas confondre avec l’astronomie, est un système d’interprétation des phénomènes célestes destiné à expliquer les comportements humains passés et présents, et à prédire les évènements futurs. Les premiers écrits d’astrologie connus remontent à 5 000 ans avant notre ère. A l’époque perçu comme volonté divine, le mouvement des astres est alors consigné sur des tablettes d’argile par des prêtres mésopotamiens afin d’en fournir une traduction.

Ces procédés s’introduisent ensuite en Inde, en Egypte, en Grèce puis dans la Rome antique. C’est ainsi que les égyptiens réussissent, dès 1 500 avant Jésus Christ, à prévoir les crues du Nil grâce à l’observation des mouvements de Sirius.

Les grecs quant à eux mettent au point, au Vème siècle avant Jésus Christ, la division zodiacale du ciel et le premier thème astral.

Perdant peu à peu son empreinte religieuse, l’astrologie devient par la même occasion de plus en plus populaire. Elle finit ainsi par s’ancrer profondément dans les civilisations. Ptolémée écrit alors en 140 après Jésus Christ ce qui deviendra l’ouvrage de référence pour tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin à l’astrologie : le Tetrabiblos.

Par la suite, la période chrétienne met sérieusement à mal ce que l’Eglise considère alors comme un acte de sacrilège et de sorcellerie. Les conciles de Tolède des Vème et VIème siècles condamnent alors fermement l’astrologie, comme toutes les pratiques divinatoires. Pourtant, elle continue à être largement pratiquée dans les cours royales, et un certain nombre de personnalités politiques n’hésitent pas à consulter des astrologues pour bénéficier de leurs conseils.

Les découvertes scientifiques de la Renaissance finissent alors de saper tous les fondements de l’astrologie. Au XVIIème siècle, elle est même rayée de la liste des disciplines académiques et son enseignement en faculté est interdit. Elle est ensuite considérée comme l’archétype de la superstition au siècle des Lumières, et est farouchement combattue au nom de la lutte contre l’obscurantisme.

L’astrologie ne réapparaît réellement qu’au XXème siècle dans les émissions radiophoniques et les magazines sous forme d’horoscopes, et trouve une place de choix dans le mouvement new age. Les systèmes les plus couramment utilisés sont l’astrologie occidentale fondée sur le calendrier solaire et l’astrologie chinois fondée sur le calendrier lunaire. Mais il est plus juste de parler aujourd’hui d’astrologies au pluriel, tant les symboliques et les techniques utilisées sont nombreuses. Les sujets d’études sont également très diversifiés, au point que chaque astrologue est spécialisé dans un domaine bien particulier.

Ainsi, malgré les controverses et les remises en question qu’elle génère depuis son apparition, l’astrologie nourrit depuis des milliers d’années la quasi-totalité des cultures et civilisations à travers le monde.

Existe-t-il des signes compatibles amoureusement ?
Peut on trouver l’amour grâce à la voyance ?